Conférences

FIWC 2018 - France - Le Touquet

Best Western Grand Hôtel



Les réunions et conférences auront lieu au Best Western Grand Hôtel.

Samedi 9 juin - 14h - 18h30 (Pause café de 16h - 16h30).

•  De l'émergence du morphotype graïoïde à l'Irish Wolfhound ancestral, par Sopie LICARI.

•  Résultats présents et futurs challenges autour de l'élevage de chiens, par Grégoire LEROY, PhD.

•  Présentation du Standard illustré par Mme Jocelyne Gagne (Starkeeper, CA).

•  20 minutes de Carte blanche à l'IWCI dans le choix de l'orateur et un sujet concernant le Standard de la race.

Conférence par Sophie Licari
De l'émergene du morphotype graïoïde au Lévrier irlandais ancestral.

Sopie LICARI

Résumé

Le morphotype graïoïde est le nom cynotechnique de lévriers, correspondant à l'élongation verticale de la forme qui permet à ces chiens d'exécuter la chasse à vue avec la plus grande efficacité. Le lévrier est un des deux premiers morphotypes spécifiques à émerger, le début de sa sélection intentionnelle ayant lieu en Afrique du Nord-Est, en Asie de l'Ouest et en Asie centrale du sud, dans les 5ème – 4ème millénaires av. J.-C., lorsque dans le Moyen Orient des développements civilisationnels décisifs ont eu lieu dont le lévrier est un témoin. Le morphotype du lévrier s'étend dans les temps à venir, atteignant l'Europe et l'Asie de l'Est. Il est connu par les civilisations Gréco-Romaine, Extrème-Orientale, Perse, Arabe et Celtique bien sûr avec le “vertragus”, bien décrit par les écrivains romains. Le Moyen âge, où il est lié étroitement au mode de vie aristocratique, représente l'apogée des lévriers. Des références à un très grand lévrier irlandais, chasseur de loup, continuent à ponctuer l'histoire et la littérature Britanniques, soutenues par une iconographie rare mais significative, avant qu'il ne disparaisse à la fin du 18ème siècle.

L'auteure

Sophie Licari est journaliste cynologique depuis 20 ans. Elle est l'auteur de nombreux articles, reportages, numéros spéciaux de la presse magazine et du Journal officiel de la Société Centrale Canine et elle a participé à des conférences scientifiques diverses et des programmes de radio et de télévision. Elle est spécialisé en particulier dans l'histoire du développement des races canines.

Conférence par Grégoire Leroy, PhD
Résultats actuels et futurs défis autour de l'élevage de chiens

Grégoire Leroy, PhD

Résumé

Au cours des deux cents années passées, l'élevage de chiens est restée principalement dans les mains des passionnés avec des objectifs de sélection orientés surtout vers la conformation ou le tempérament. Récemment, le monde du chien a été interpellé par un nombre croissant de questions. Des pratiques d'élevages, telles que l'utilisation massive d'étalons populaires et la sélection vers des caractéristiques morphologiques exagérés ont conduit à l'émergence d'un grand nombre d'affections héréditaires. De ce fait, l'amélioration de la santé du chien est maintenant considérée comme une priorité pour la plupart d'acteurs de la filière canine. En même temps, vu les échanges croissants de reproducteurs entre pays, les questions de santé ne peuvent plus être traitées à l'échelle nationale et il y a un besoin d'actions collaboratives et de stratégies à un niveau international. En parallèle, le développement croissant de la génomique offre de nouveaux outils pour l'amélioration des races et de leur santé. Un nombre croissant de tests ADN a été développés pour détecter les porteurs ou des individus prédisposés à manifester des désordres héréditaires ou des chiens intéressants pour la variabilité génétique de la race. La composante génétique d'un nombre croissant de traits morphologiques ou comportementaux a aussi été découverte, avec un intérêt potentiel pour l'élevage de chiens. Cependant, on manque de procédures standardisées, de protocoles et de conseils pour guider les éleveurs et les clubs de race sur la manière d'utiliser ces outils d'une façon rationnelle.

Par conséquence, on a besoin d'outils holistiques afin de (i) évaluer la complexité de la situation dans laquelle la plupart des races se trouve actuellement; (ii) définir quelles devraient être les priorités; (iii) proposer des stratégies et des interventions adéquates qui pourraient être mises en oeuvre par les clubs de race et les kennel clubs pour répondre à leurs challenges respectifs.

Profil Grégoire LEROY, PhD


•  Emploi actuel
Spécialiste en production animale détaché par le Ministère de l'Agriculture française auprès de l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO).

•  Champs de recherche
Caractérisation, conservation et utilisation raisonnée des ressources génétiques animales.

•  Education
- 2008    PhD en génétique animale, Diversité génétique et politique d'élevage de race chez les chiens.
- 2004    Ingénieur agronome, Institut National Agronomique Paris-Grignon.

Carte blanche

20 minutes de Carte blanche à l'IWCI dans le choix de l'orateur et un sujet concernant le Standard de la race.